Mes dernières chroniques

Jane the Virgin Banshee Yonderland Tripped Humans Friday Night Lights Sense8 Sons of Anarchy

Jane the Virgin

Banshee

Yonderland

Tripped

Humans

Friday Night Lights

Sense8

Sons of Anarchy

dimanche 8 avril 2012

Cinq jours par mois dans la peau d'un garçon de Lauren McLaughlin

Titre VF : Cinq jours par mois dans la peau d'un garçon
Titre VO : Cycler
Auteur : Lauren McLaughlin
Genre : Jeunesse
Éditions : Pocket Jeunesse
Pages : 320
Année de parution : 2009

Consultez la fiche du livre sur Pocket Jeunesse

Commandez-le sur Amazon.fr







QUATRIÈME DE COUVERTURE

Pas facile pour la douce et gentille Jill de cohabiter avec un garçon incontrôlable. Sans compter qu'elle ne doit parler à personne d'autre que Jack de son étrange condition. En effet, chaque mois, juste avant ses règles, Jill se transforme en Jack, qui prend alors la relève de sa vie durant cinq jours, 100% mec ! Seuls ses parents sont au courant et multiplient les stratagèmes les plus fous afin de cacher au monde l'existence de Jack. Mais l'adolescent déchaîné a des envies de liberté, et il est bien déterminé à ne rater aucune expérience. Pour Jill, la course contre la montre et les hormones a commencé !


MON AVIS

Jill a une particularité assez singulière : chaque mois, peu avant ses menstruations, elle se transforme en garçon.
Lorsqu'elle n'est pas Jack, Jill passe son temps à établir divers plans afin d'attirer Tommy Tateson, un garçon de sa classe, dans ses filets.
Jack quant à lui n'a droit qu'à 5 jours d'existence par mois. 5 jours où il est contraint par ses parents de rester enfermé dans la chambre de Jill afin d'éviter tous problèmes. Mais pour Jack, trop c'est trop, un beau soir, il s'enfuit par la fenêtre et va retrouver la fille qui hante ses pensées : Ramie, la meilleure amie de Jill...

Bien sûr, rien qu'au synopsis de ce livre, on s'attend forcément à un livre plus axé jeunesse. Sauf que dans mon cas, j'ai l'impression que j'avais un peu dépassé la date de péremption pour ne serait-ce qu'apprécier la légèreté du roman...

Les premiers problèmes sont apparus au niveau des personnages : autant Jill que Jack, je les ai trouvés très - trop - stéréotypés. On a la fille pas populaire mais qui se la raconte quand même et Jack, l'adolescent typique qui ne pense qu'au sexe. Bien sûr, ce sont des caractéristiques propres aux adolescents mais pour moi ils ne se résument qu'à ça, ils n'ont aucune autre substance pour nous permettre de nous attacher à eux.

Jill est un personnage qui m'a de suite insupportée. Bien sûr à son âge, vouloir se faire remarquer par le garçon sur lequel on a des vues, c'est normal. Mais bon, la technique de se la jouer hautaine envers tous et s'inventer un personnage, pas pour moi - même en tentant de revenir dans mes tendres années d'adolescence.
Je l'ai globalement trouvée très superficielle et égocentrique, le monde ne se résume qu'à sa personne et à ses problèmes.
A la limite, je préférais les chapitres consacrés à Jack... même si celui-ci n'a qu'une chose en tête : le sexe. J'ai tout de même trouvé assez effroyable la façon dont ses parents le traitaient : tel un animal, enfermé dans une cage.

Le roman est conté, la plupart du temps, du point de vue de Jill. Et quand elle se transforme, c'est Jack qui prend le contrôle.
L'auteur alterne assez bien son style d'écriture en conséquence. Pas de doute possible sur l'identité du narrateur : on sait tout de suite quand c'est Jack et quand c'est Jill (évidemment ce serait dur de se tromper avec le prénom marqué bien en gras avant chaque chapitre, mais vous m'avez compris !).
Le style utilisé pour Jack est nettement plus cru que pour Jill. L'humour est également différent, même si pour être honnête, j'ai trouvé celui-ci très pauvre alors que le roman est plus axé comédie.

Un peu comme les personnages, j'ai trouvé l'histoire trop superficielle. On reste en surface, certains thèmes sont abordés mais ne sont qu'au final effleurés. Dommage, tout l'intérêt du livre se trouvait peut-être là.
Car au final, il ne se passe vraiment pas grand-chose. On suit le quotidien de Jill et les quelques jours de Jack qui au fur et à mesure qu'il apparaît, va se rebeller contre Jill, ses parents et le traitement qu'ils lui font subir.

Un humour plus percutant aurait également permis au livre de gagner en intérêt. Mais Jill n'a aucun sens de l'humour et celui-ci se fait plus à ses dépens qu'autre chose dans ses chapitres... et encore.
On sent que l'auteure tente plus avec Jack, mais au final c'est juste très lourd. Dommage...
Par contre, le style est fluide et dynamique, le livre se lit tout seul.

En résumé, je pense tout simplement que je ne faisais pas partie du public cible que souhaite touché l'auteure qui s'adresse définitivement à des lecteurs beaucoup plus jeunes (ça n'aide pas à se sentir rajeunir tout ça !). J'ai trouvé que le livre souffrait d'une superficialité beaucoup trop présente, autant au niveau de ses personnages que de l'histoire. Dommage, le sujet aurait pu être intéressant s'il avait été traité plus en profondeur, avec plus de piquant et d'humour.

Ce que j'ai aimé : Sans prise de tête.
Ce que je n'ai pas aimé : Trop superficiel.

Merci aux éditions Pocket Jeunesse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire