Mes dernières chroniques

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

lundi 2 avril 2012

Starters de Lissa Price

Titre VF/VO : Starters
Auteur : Lissa Price
Genre : Dystopie, Science-Fiction
Éditions : Robert Laffont, Collection R
Pages : 455
Année de parution : 2012



 



QUATRIÈME DE COUVERTURE

Vous rêvez d'une nouvelle jeunesse ? Devenez quelqu'un d'autre.

Règles s'appliquant à la clientèle de Prime Destinations:
1. N'oubliez pas que le corps dont vous êtes le locataire est celui d'une jeune personne.
2. Il vous est strictement interdit de le modifier ou de le blesser.
3. Toute activité illicite entraînera l'annulation de votre contrat.

Le corps que vous avez loué nous appartient.


MON AVIS

C'est un peu le livre dont tout le monde parle pour le moment. Les avis sont pour la plupart excellents et une fois la quatrième de couverture lue, on ne peut qu'être intriguée par Starters.
Surtout quand Kami Garcia, auteure de 16 lunes, indique que les fans de Hunger Games vont adorer !

Depuis la fin de la guerre des Spores et la mort de ses parents, Callie Woodland n'a d'autres choix que de vivre dans la rue avec son petit frère, Tyler, son ami, Michael, comme beaucoup d'autre starters ayant également perdus leur famille.
Afin de subvenir aux besoins de son frère, Callie se voit contrainte de signer un contrat avec Prime Destinations. Elle accepte ainsi de louer son corps à un Ender (personne âgée), permettant à celui ou celle-ci de jouir des avantages d'une nouvelle jeunesse.
Prime Destinations lui assure une responsabilité totale de la part des locataires... Mais lorsqu'un problème surgit en plein milieu de sa troisième "location" et que Callie reprend le contrôle de son corps, elle s'aperçoit que la réalité est en fait toute autre...

Tout d'abord, on peut dire que Starters ne laisse pas indifférent. Le concept en lui-même peut déjà vous faire lever les sourcils mais attendez de découvrir comment les Enders traitent réellement le corps qui leur a été loué... J'ai été assez choquée par les différents dialogues qui nous montrent un aspect totalement différent que l'illusion vendue par Prime Destinations. La vie du jeune corps qu'ils "habitent" n'a aucune valeur à leurs yeux, il n'a pas plus de valeur qu'un simple habit... qu'on jette ou qu'on change dès qu'il ne convient plus.

Le roman est conté du point de vue de notre héroïne, Callie. Je l'ai globalement bien appréciée : elle est débrouillarde, bornée et mature. Une héroïne à la fois forte mais fragile, surtout quand son petit-frère est concerné.
Nous faisons également plus ou moins la connaissance d'Helena, la troisième locataire de Callie. Elle n'est jamais physiquement présente mais nous avons cependant droit à quelques dialogues intérieures avec Callie (oui, je sais, cela vous paraît probablement compliqué mais difficile d'expliquer sans trop en révéler !). Bref, je l'ai trouvée très attachante. Sa "relation" avec Callie ressemble un peu à celle d'une grand-mère envers sa petite-fille.
Et finalement, comme personnage principal, il y a Blake. Je dois dire qu'il m'a laissée assez indifférente, autant le personnage que sa pseudo relation avec Callie... Relation que je n'ai pas encore pleinement saisie mais là encore, je ne vous dirai rien ! (Je sais, je sais, je suis vague aujourd'hui mais je n'ai vraiment pas le choix !)

J'ai adoré l'originalité du concept et l'univers de l'auteure. Complètement inédit et très bien pensé... mais malheureusement assez mal exploité par moments. 
Énormément de questions se sont soulevées dans mon esprit et je suis encore aujourd'hui frustrée de n'avoir toujours pas eu mes réponses. Elles concernent principalement l'univers instauré en lui-même : comment la guerre des Spores a-t-elle débutée ? Pourquoi seuls les Starters et les Enders ont-ils été vaccinés ? Comment se fait-il que les Enders vivent plus de 200 ans ? Que sont exactement les perdus ?... Enfin bref, j'aurais aimé un peu plus de détails sur le monde dans lequel elle m'embarquait... Et oui, je suis comme ça, il faut que je sois au courant de tout sinon je suis perturbée !

Le style d'écriture est fluide, dynamique.  L'auteure fait bien monter le suspens même si on doit attendre un bon bout de temps avant que l'action se déclenche réellement. Dès lors, le dernier quart du livre est bien dense et il devient difficile de lâcher le livre tellement l'histoire est prenante.

C'est rare, mais j'ai été surprise par la fin... J'anticipe souvent les gros retournements de situations comme celui-ci mais là, l'auteure n'a laissé aucun indice nous permettant de flairer le poisson !
Au final, j'ai l'impression que l'auteure a tellement voulu garder la surprise que pour moi, ça en perd de sa cohérence au niveau de certains aspects...
Résultat, la fin a encore soulevé plus de questions ! Il me tarde donc que le tome 2 fasse son apparition pour savoir si celui-ci répondra bel et bien à toutes mes (nombreuses) interrogations.


En résumé, Starters est un bon roman qui peut compter avant-tout sur un concept original et attractif, ainsi que sur ses personnages attachants. Ce premier tome ne fait pas que nous décrire que l'univers dans lequel nous sommes propulsés dès le départ mais nous emmène au cœur de l'action... même si celle-ci ne se déclare réellement que dans le dernier quart du roman.
Petit bémol tout de même pour ma part : j'ai trouvé l'univers assez vague, pas assez bien détaille à mon goût et la fin me laisse songeuse... J'espère que le deuxième tome apportera les réponses soulevées ici.
 
Ce que j'ai aimé : L'originalité de l'histoire
Ce que j'ai moins aimé : Beaucoup de points restent flous dans ce premier tome. Est-ce intentionnel ou l'auteure s'est-elle laissée emporter par un désir trop important de créer la surprise ? Réponse dans le deuxième tome !

1 commentaire:

  1. Hé bien je dois m'attendre à me poser des questions qui ne trouverons pas forcément de réponse et à me sentir plus ou moins frustrée à la fin. Joli programme^^. Mais l'univers m'a l'air bien original donc il y a une sorte de compensation.

    RépondreSupprimer